Je m’expatrie, tu t’expatries, qui est porté?

Par | 12 octobre à 1:00 | Pas de commentaires | Mobilité | Mots-clé: conjoint, emploi, expatriation, portage, télétravail

Une mission à l’étranger (expatriation, détachement…) peut échouer pour des motifs tout simplement liés au malaise du conjoint. Les conséquences sont lourdes pour le salarié comme pour l’entreprise.

Les entreprises qui mettent en place des packages d’expatriation y pensent de plus en plus mais ont souvent un support limité. Si elles veillent à ce que le couple expatrié ne sous-estime pas les difficultés, elles ne proposent pas de « solution » pour le conjoint, qui doit souvent subir à l’occasion de cette expatriation une rupture professionnelle.

Le portage salarial est une option possible pour limiter , voire éviter cette rupture.

il permet éventuellement  de travailler à temps partiel en teletravail pour l’ex employeur à l’étranger et d’atténuer la rupture. il permet aux conjoint(e)s d’expatriés en France de démarrer rapidement un travail d’indépendant en toute légalité sans se préoccuper des procédures françaises.

Video de notre intervention au salon Mondissimo dans la table ronde organisée par Enyter

 

et vous?

Pouvez vous nous faire partager l’expérience d’un emploi à l’étranger pour une société dans votre ancien pays?

 

Commentaires

© 2015 Akuit. Design adapté de WideZine. Tous droits réservés.