Protégez votre business des virus et cyberattaques

Par | 15 mai à 2:40 | 1 commentaire | Business | Mots-clé: cyberattaque, hacker, securité, virus

L’actualité est brûlante. Selon Europol, 200000 organisations ont été touchées dans 150 pays par la cyberattaque de mai 2017. Pour l’instant, seules de grandes organisations ont été touchées mais cette offensive se répétera et étendra son champ d’action. C’est pourquoi nous conseillons à nos consultants en portage salarial d’anticiper et d’adopter les bons réflexes pour la protection de leurs données personnelles et business.

Les modes opératoires sont en nombre infini et parfois très complexes.Cet article n’est pas technique, nous allons donc rester simples et préconiser des moyens à la portée de tout un chacun.

“Vol ou rançon”, version 2.0 de “La bourse ou la vie”

cyberattaqueLes “cyberbandits” sont presque toujours des robots qui cherchent à investir votre ordinateur pour voter des données (comme votre carnet d’adresses) ou demander une rançon (cas de mai 2017)

L’utilisateur croit souvent que sa “boîte mail a été piratée”, mais si tous vos correspondants reçoivent un email étrange de votre part, c’est que votre carnet d’adresses a probablement été volé.

Choisissez des mots de passe sérieux

N’utilisez pas des mots  de passe éventés à l’avance comme 123456 (le plus utilisé au monde !!!) ou un mot figurant dans un dictionnaire.. Le mieux est d’utiliser une petite phrase, courte pour une phrase et longue pour un mot de passe, facile à retenir pour vous et compliquée à deviner pour un robot. Exemple “suzyaperdusondoudou” avec quelques variations pour les sites qui demandent 8 caractères, une majuscule, un caractère spécial, etc.

Activez l’authentification “double facteur”

C’est casse-pied et tout et tout, mais c’est la manière la plus efficace de protéger un accès web ou votre carnet d’adresses en ligne. Activez le double facteur dès qu’on vous le propose. Gmail le propose en option: prenez-le!

Mettez vos mots de passe en lieu sûr

La mémoire étant faillible, notez vos mots de passe quelque part (papier, ordinateur, online…). Pour ce faire, vous pouvez éventuellement utiliser une clé de cryptage simple. Attention, ne les inscrivez pas dans un endroit ouvert à tous vents! Vous seriez surpris du nombre de piratages massifs liés à un mot de passe écrit sur un post-it, collé sur un écran !

Installez des antivirus sur tous vos appareils

cyberattaqueIl faut bien sûr installer un antivirus sur votre ordinateur ET sur votre smartphone ET sur votre tablette. Aucun antivirus n’est “absolu”  et ce n’est pas forcément le plus cher qui vous protègera le mieux. Les performances des uns et des autres peuvent varier dans le temps. Bref, mettez -en un, mais ne croyez pas qu’il vous protégera de tout et surtout mettez-le à jour dès qu’il vous le demande. Attention,  “à jour” veut dire la dernière version de la base virale et du logiciel, pas une version plus chère ou payante que celle que vous avez. Même les logiciels gratuits doivent se mettre “à jour”.

Mettez à jour les systèmes d’exploitation

… et des logiciels de fond sur votre ordinateur (tous ceux qui vous proposent des mises à jour, acrobat reader, java etc. )

Si vous êtes administrateur de votre ordinateur, mettez à jour son système d’exploitation sans délai (Windows, MacOS ou Chromium). Les éditeurs corrigent les failles au fur et à mesure de leur découvertes. Le mieux est de s’abonner aux mises à jour automatiques quand vous installez le logiciel.

Méfiez-vous des liens dans les mails

Ne cliquez pas sur un lien dans un email que vous n’avez pas sollicité et qui semble venir d’un fournisseur  qui veut “mettre à jour vos coordonnées”. Votre banque ou la poste vous  demande de cliquer sur un lien ? Allez plutôt  sur le site de votre fournisseur. En ouvrant votre espace client, vous verrez s’il y a lieu de faire une action.

Attention aux pièces jointes vérolées

Ne cliquez pas sur un pièce jointe non attendue d’un correspondant inconnu. Plus le titre est accrocheur, plus il faut être prudent. Contrôlez la structure des adresses emails (attention aux orthographes proches d’une adresse réelle), vérifiez que vous connaissez le correspondant ou que vous êtes bien abonné au magazine ou à la newsletter qui vous envoie le message.

Enfin ne soyez pas trop curieux sur les réseaux sociaux

La vidéo est un vecteur facile pour un virus. Regarder des vidéos “à sensation” sur les réseaux sociaux de masse  ou des sites inconnus vous expose.

Avez-vous d’autres trucs?

Partagez-les ci dessous. Merci!

1 réponse

  1. GILLERON (1 mois plus tôt)

    Bonjour,
    Merci de ces informations fortement utiles en cette période de piratage intensif…
    En ce qui concerne l’authentification « double facteur », il y a une manipulation particulière à faire lorsque l’on utilise une messagerie de type Microsoft Outlook.
    Voir le lien ci-dessous:
    https://support.google.com/accounts/troubleshooter/3141849?hl=fr#ts=3141812%2C3187044.

Commentaires

© 2015 Akuit. Design adapté de WideZine. Tous droits réservés.