Résolution des conflits, la voie de la médiation

mediateur et businessmen en conflitConfinement et promiscuité, reprise des activités après un arrêt brutal et dans un contexte inédit et économiquement difficile…

Les conditions sont réunies pour exacerber les conflits aussi bien dans la vie personnelle que dans la vie professionnelle.

Quelles voies s’ouvrent pour les surmonter ?

Afin d’ouvrir des solutions à nos consultants, nous avons organisé exclusivement pour eux un webinaire sur la médiation, mode amiable de résolution des différends.

Notre intervenante était Maître Maryvonne Henry, avocat en droit social, familial et successoral. Elle est également médiateur et membre fondateur de l’association CFM Synergies où coachs et médiateurs conjuguent leurs expertises dans les contextes de tension en entreprise et entre particuliers.

Le webinaire traitait de la médiation conventionnelle privée et n’a pas couvert la médiation institutionnelle ou autres médiations du domaine public comme la médiation de la consommation, la médiation sociale ou pénale.

 

La médiation c’est quoi et pourquoi ?

Il n’y a pas deux personnes qui ne s’entendent pas,
il y a deux personnes qui n’ont pas discuté.

(Proverbe africain)

La médiation permet de rétablir une relation bloquée. C’est la condition nécessaire pour ouvrir la voie à une solution bâtie par les parties en cause. Ce n’est pas une condition suffisante car le conflit peut subsister mais les nœuds du problème auront été mis en évidence et desserrés. La voie sera a minima dégagée pour progresser.

La médiation se définit aussi en creux par ce qu’elle n’est pas. Elle n’est pas conciliation car elle ne propose pas de solution. Elle n’est pas arbitrage, car elle n’est pas une solution juridique. Elle n’est pas coaching ou thérapie.

Le médiateur, neutre, indépendant et impartial est le tiers de confiance qui fait le lien. Il a suivi une formation solide et adéquate au droit, à l’écoute active, aux techniques de communication et de négociation, à la psychologie, à la philosophie. Il se forme en permanence et se fait superviser.

Il est accepté par les deux parties, sur proposition de l’une d’entre elles, et ce choix commun est déjà un premier pas vers une solution co-construite.

 

La médiation dans quels cas ?

 Que le conflit soit professionnel ou personnel, il obéit aux mêmes ressorts et la posture du médiateur sera identique.

La médiation est un outil efficace dans la vie des affaires. Les exemples sont multiples : rupture de contrats commerciaux, engagements financiers non tenus, différends entre associés, vente ou achat d’entreprise, questions relatives à des brevets, des marques, conflits individuels et collectifs du travail…

Dans la vie personnelle, les champs d’intervention sont également nombreux : séparation, conflits parents/enfants, querelles de voisinage, successions, achats et ventes immobilières…

 

La médiation, une valeur ajoutée

La médiation n’est pas la résolution du conflit mais elle est une démarche positive. En effet, c’est un premier pas pour tenter de voir l’attitude de l’autre partie sous un autre angle. C’est se montrer prêt à co-construire des solutions.

C’est en ce sens qu’elle est une preuve de créativité, de réactivité et de respect de l’autre. Des atouts pour sortir par le haut d’une solution délicate et ce, pour chaque partie.

 

Liens utiles

CFM Synergies

Association des Médiateurs Européens (A.M.E.)

Association Nationale des Médiateurs (A.N.M.)

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *